Le site des associations du Grand Selve

Histoire de notre quartier - La métairie jusqu’à la Révolution

En 1669 le domaine est déclaré à l’hôtel de ville par le proviseur du collège Saint-Bernard pour une contenance de 90 arpents (8) .

Le 24 août 1671 la métairie est revendue avec possibilité de rachat au même Pierre de Corneillan Bernuy, auquel se substitua Monsieur Douvrier. Le 4 décembre 1702 don Loume nouveau proviseur du collège, emprunte la somme de 7000 livres à Monsieur de Cominihan de la Cournaudric et rachète la métairie à Monsieur Douvrier pour la somme de 8600 livres. Le cadastre de 1690 mentionne cette vente et lui attribue une superficie totale de 121 arpents.

Par testament du 13 décembre 1711, Monsieur Jean Mathieu de Cominihan de la Cournaudric lègue au Collège Saint-Bernard la somme de 1.000 livres à déduire des 7.000 qui lui étaient dues. Enfin en 1732 Monsieur d’Hauterive, professeur d’Université lègue au Collège Saint-Bernard la somme de 6.000 livres pour y fonder une chaire de docteur régent qui portera son nom. L’héritier de Monsieur de Cominihan fut ainsi remboursé des 6.000 livres qui lui étaient dues.

Si les moines gardaient la métairie avec une hypothèque de six milles livres, ils n’en étaient pas au bout de leurs peines. Située sur la paroisse de Saint-Sernin, la métairie reste redevable à son dîmaire. Les proviseurs du collège intentèrent et perdirent plusieurs procès au sujet de cette dîme (9) due par la métairie. C’est le 12 août 1716 qu’on y mit fin par la transaction, en vertu de laquelle le proviseur du Collège ne devait plus payer que le dix-huitième au lieu du dixième. Le domaine sera libéré du droit de carnelage (10) , tant qu’il sera dirigé par le proviseur du Collège ou par les religieux.

 

8) L’arpent équivalait à 5690 mètres carrés.

9) Dîme, impôt payable en nature à l’église correspondant à un dixième des récoltes des produits sortant de la terre ainsi que des bestiaux. Cet impôt servait à entretenir les bâtiments et fournitures du culte, une autre partie était utilisée pour les pauvres. Aucune classe sociale n’est exempte de cette taxe.

10) Le droit de carnelage, taxe sur la viande.

 

Infirmier D.E.

Soins à domicile
Yann ABADIE
66, allée du Grand-Selve
31200 Toulouse
Tel: 06 28 40 68 53
email:abadieyann@orange.fr

Bibliobus

Allée du Grand-Selve côté groupe scolaire, 1er et 3eme lundis de 14h30 à 18h00
Service bibliobus: 05 61 22 33 37

Nuisances, conflits de voisinage, enlèvement de graffitis, réfections de voirie ou encombrants, composez
le 05 61 222 222

Restaurant  "La Noria"
à proximité du Grand Selve
Réservation : 09 51 96 09 18

Back to Top